Accueil

« Et sache que l’enseignement du Coran aux enfants est l’emblème de la religion »

Telle fut la synthèse de l’éminent savant éducateur Ibn Khaldoūn, lorsqu’il tenta de théoriser les méthodes générales d’enseignement au sein de la civilisation musulmane.

Le trait le plus rassembleur qu’il trouva, toutes régions ou pays confondus, fut en effet la constante coranique, qui ne sembla jamais être affectée, siècle après siècle, par les instabilités du temps, et ce depuis l’époque de nos chers prédécesseurs.

Face à une telle unanimité laissant parler les ancêtres d’une seule et même voix, le musulman ne peut y rester insensible, lui qui considère le consensus de sa Oummah comme une preuve du bien fondé de sa pratique. Il ne pourra dès lors que reconnaître le bienfait de l’enseignement coranique à ses enfants.

Loin des caricatures peignant cet apprentissage comme un bourrage de crâne incessant, les bienfaits du Coran sont en effet dénombrables. Même extirpé de sa dimension spirituelle et religieuse, il reste le socle d’innombrables connaissances.

Par ce livre, l’analphabète lit puis écrit, le non-arabophone goûte à la richesse du discours, l’immature s’assagit, la langue de qui prononce mal se délie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑